LA LIVRAISON à DOMICILE DE BOUTEILLES DE GAZ

8 déc 2017

Transport du gaz naturel : de son lieu d’extraction à chez vous

L’acheminement du gaz naturel peut être réalisé de deux façons : à l’aide de gazoducs, ou à l’aide de navires méthaniers après avoir liquéfié le gaz. Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque méthode ? Toutes les informations à connaître sur le transport du gaz naturel, avec Gazissimo.

Le transport du gaz naturel consiste à amener le gaz de son lieu d’extraction, jusqu’à sa zone de consommation. Pour alimenter les réseaux de distribution, deux moyens sont utilisés :

- les gazoducs, des canalisations pouvant transporter du gaz sous pression sur de longues distances. Sur terre ou sous la mer, ces canaux constituent un réseau très dense, afin d’acheminer le gaz rapidement, partout dans le monde ou presque ;

- les navires méthaniers peuvent aussi être utilisés, pour transporter le gaz sur de très longues distances, ou dans des lieux difficilement accessibles. Dans ce cas, le transport par gazoduc est impossible ou trop coûteux. Le gaz est alors liquéfié ; on l’appelle alors GNL (gaz naturel liquéfié) et transporté par des navires jusqu’aux zones de consommation.

 

Les gazoducs, souvent enterrés par mesure de sécurité, permettent de transporter le gaz sous pression à 40 km/h en moyenne. Pour éviter les pertes d’énergie, des stations de compressions jalonnent le réseau de gazoducs. Le débit est également contrôlé tout au long du transport, afin de permettre une intervention immédiate en cas d’anomalie ou de fuite. Enfin, des postes de livraison sont disposés tout au long du réseau, pour distribuer le gaz.

 

Le transport de GNL par bateau est utilisé lorsque le transport par gazoduc est impossible. Le gaz, une fois liquéfié et avec un volume réduit 600 fois, peut être transporté et stocké sur de très longues distances. Les méthaniers sont isolés thermiquement pour maintenir le gaz à une température constante. Une fois arrivés à destination, ces bateaux déchargent leur cargaison sur un terminal méthanier, où le GNL est regazéifié pour être acheminé jusqu’aux réseaux de distribution.