LA LIVRAISON à DOMICILE DE BOUTEILLES DE GAZ

30 mar 2016

Mix énergétique français : quelle place occupe le gaz ?

Le mix énergétique varie d’un pays à l’autre, en fonction des besoins en énergie et des ressources dont chacun dispose. En moyenne, le mix énergétique mondial est très largement dominé, à 80 %, par les énergies fossiles. Comment se compose le mix énergétique français, et quelle place occupe le gaz ?

 

Le mix énergétique, qu’est-ce que c’est ?

Le bouquet énergétique ou mix énergétique désigne l’ensemble des sources d’énergies primaires exploitées par un pays afin d’assurer sa consommation énergétique finale. On y trouve :

  • les énergies fossiles comme le pétrole, le gaz naturel ou encore le charbon,
  • le nucléaire,
  • les déchets valorisés (par le recyclage notamment),
  • les énergies renouvelables (biomasse, éolien, géothermie, hydraulique, solaire).


Ces énergies primaires sont utilisées dans le but de produire de l’électricité, des carburants pour les véhicules ainsi que de la chaleur ou du froid pour les logements et l’industrie.


Le mix énergétique et la part de chaque source d’énergie, dépend de plusieurs facteurs et varie donc selon les pays. La disponibilité des ressources énergétiques, la facilité d’en importer, les besoins énergétiques à couvrir, la conjoncture politique, économique et sociale sont autant de critères qui entrent en compte dans la composition de ce bouquet d’énergie.


En France, le mix énergétique est stable depuis la seconde moitié des années 2000. Il se compose de :

  • 40 à 45 % de nucléaire,
  • 30 % de pétrole
  • 15 % de gaz,
  • 8 % d’énergies renouvelables
  • 4 % de charbon.

 

 

Le mix énergétique français aujourd’hui et demain

Les catastrophes récentes liées à l’exploitation du nucléaire ont poussé les pays à modifier leurs habitudes énergétiques. L’objectif à échelle mondiale est de diminuer la part de nucléaire afin de diversifier les sources de production électrique.


Cette résolution profite à l’exploitation du gaz naturel dans le mix énergétique français. Cette énergie est à la fois compétitive pour la production d’électricité, de chaleur et de froid, et sûre grâce à de nombreuses sources d’approvisionnement partout dans le monde. Par ailleurs, le gaz émet peu de CO2, il offre un complément intéressant aux énergies renouvelables, et est donc parfaitement compatible avec les préoccupations écologiques actuelles.


Le principal défi pour les années à venir est de gérer la continuité du mix énergétique sans provoquer de hausse des coûts pour les pays et les utilisateurs, tout en préservant l’équilibre dans la production d’énergie. L’objectif est de réduire la part des énergies fossiles et de privilégier les énergies moins polluantes, dans un souci de transition énergétique et de préservation de l’environnement.

 

 

 

 

En savoir plus